Connexion
​​​​​​​​​​​​​​​​​​

Préserver la confiance

12/02/2021

Préserver la confiance des patients dans le partage de données

La gestion des données de santé en période de pandémie soulève questionnements et inquiétudes. Il est essentiel de préserver la confiance de la population dans le partage électronique des données de santé tel qu’il est organisé dans le respect du secret médical et du RGPD par des réseaux sous contrôle direct des professionnels de santé, comme les Réseaux Santé Wallon et Bruxellois.


Selon le dernier baromètre de la motivation des Belges, publié par Le Soir dans son édition du 11 février, « 84% des belges font une confiance plus ou moins totale aux soignants pour collaborer et mettre fin à l’épidémie ».

Le Réseau Santé Wallon et le Réseau Santé Bruxellois se réjouissent de cette confiance accordée par le public à leurs membres. En effet, ces deux réseaux sont gérés par les professionnels de la santé eux-mêmes, afin d’assurer l’échange électronique des données santé dans le cadre exclusif des soins prodigués au bénéfice des patients.


Avant le débat parlementaire fort attendu et annoncé par le Premier Ministre au sujet de la gestion des données de santé en période de pandémie, les présidents des deux réseaux régionaux de santé, le Docteur Olivier et le Docteur Cuvelier, tiennent à rappeler combien il est important de préserver la confiance des patients.


Il est essentiel, à leurs yeux, que les données de santé restent hébergées à un niveau régional, au sein des institutions de soins elles-mêmes ou grâce à des infrastructures mises en place sous le contrôle des professionnels de la santé, et cela afin de gérer ces données dans le respect du RGPD et du secret médical.

De même, il est important d’offrir aux patients toute la transparence requise en matière d’accès à leurs données : tant au Réseau Santé Wallon qu’au Réseau Santé Bruxellois, toute consultation de données est tracée et immédiatement visible par le patient concerné en quelques clics.


Maintenant que l’urgence ne peut plus réellement être invoquée dans le cadre de l’épidémie de covid-19, il est essentiel que toutes les bonnes pratiques et que la législation soient respectées par tous les acteurs.

L’enjeu est de ne pas mettre en péril la confiance dans le système de partage des données de santé entre les professionnels de soins et leurs patients, système qui sauve des vies chaque jour.





Dernière actualisation de ce texte : 17 février 2021. Ce texte a fait l’objet d’un communiqué de presse le 11 février, cosigné des Drs Lawrence Cuvelier, président du Réseau Santé Bruxellois, et Philippe Olivier, président du Réseau Santé Wallon

 


​​​​​​​Vers l'historique des actualités​​​​​​​​​​​​​